Colis, bandeau

Livraisons sauvages

Notre gardienne nous signale de plus en plus de problèmes avec les livreurs, ceux d’Amazon Prime en particulier, qui en période de fermetures de la loge ou en son absence de la loge, déposent les colis en vrac dans les halls. Il arrive même que certains livreurs indiquent -de manière évidemment abusive- que le colis a été remis « à la gardienne ».

Pour éviter toute confusion, il convient de retenir que ni le syndicat des copropriétaires, ni la gardienne ne peuvent être responsables des agissements des livreurs. Si vous êtes malheureusement concerné par un tel cas de « livraison sauvage« , n’hésitez pas à protester énergiquement auprès de la société vendeuse à chaque incident.

D’un côté, cela permettra de vous protéger en tant qu’acheteur ou en tant que consommateur. D’un autre, cela aidera le vendeur à faire le tri parmi les livreurs (toutes les sociétés de livraison rapide n’ont évidemment pas ces mêmes défauts).

3 réflexions sur « Livraisons sauvages »

  1. Le problème n’est-il pas plutôt que les horaires d’ouverture de la loge sont désormais restreints en journée et privent les résidents de la possibilité de se faire livrer dans bon nombre de cas?

    1. Un commentaire (plus qu’une réponse) qui n’engage que moi : la gardienne – dans la mesure où ses tâches incontournables le permettent – assure un service (que j’apprécie aussi beaucoup) pour la réception des colis. Mais si on veut avoir une personne pour réceptionner les colis à toute heure, je ne vois guère d’autre solution que d’engager une (ou deux) autre(s) personne(s). Après ça, on pourra répartir les heures de présence (7 heures par jour peuvent-elles suffire pour les livraisons que l’on a vu effectuer en soirée ? c’est un des avantages d’Amazon Prime pour ne citer qu’eux) entre une longue présence pour les colis, les tâches de ménage et les tâches d’entretien ou d’accompagnement des services d’entretien.

      La réflexion vaut la peine d’être menée mais le service auquel on pense ici pourrait avoir un prix que tous les copropriétaires réunis ne sont pas prêts à payer. Avec un avis plus large, après avoir résolu les problèmes pratiques, cela peut devenir une résolution pour une future AG de copropriétaires (un service en plus, mais un coût en plus).

      Ce dont je suis sûr : les « horaires désormais restreints » ont été adoptés face à un vrai problème de temps de présence pour les colis qui venait impacter les autres tâches de la gardienne. Sans oublier (il faut le noter) qu’il s’agit bien d’une évolution qui est devenue criante ces dernières années avec beaucoup plus de livraisons qu’il y a seulement 5 ans.

      D’autres avis ou d’autres opinions ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.