Archives par mot-clé : rappels

Déchets – Les recyclables / poubelles jaunes

La poubelle jaune est celle qui est sensée être la plus utilisée pour le recyclage : elle accueille l’immense majorité de nos emballages, et Dieu sait combien les plastiques et les cartons sont présents pour protéger tout ce que nous achetons.

Donc, il faut y mettre tous les emballages vides, en papier, en plastique, en carton léger. De manière générale il vaut mieux séparer papier et plastique, mais surtout il faut éviter de laisser un papier (un journal par exemple) dans son emballage plastique (le film de protection du journal par exemple).

Les exceptions notables à retenir (les produits qui ne doivent pas aller dans le bac jaune) :

  1. Les grands cartons industriels (l’emballage de la télé, le carton de livraison d’Amazon) sont trop compliqués à manipuler par le site de recyclage (et trop encombrants pour la poubelle jaune) ;
  2. le polystyrène expansé (ces chips d’un plastique blanc très léger qui sert souvent de remplissage dans un carton ou la barquette de plastique ultraléger qui accueille la viande de supermarché)  qui n’est pas compatible avec les processus de recyclage des autres plastiques ;
  3. les films de plastique comme les sacs de plastique et les emballages cadeaux ;
  4. les emballages de corps gras (le pot de beurre, la bouteille d’huile).

Référence absolue en la matière : le site de la ville de Courbevoie.

Déchets – Les ampoules

Les ampoules (et surtout les tubes fluorescents ou fluoro-compacts) ne doivent pas être déposés dans les poubelles vertes. Ces dernières ne sont destinées qu’au verre ménager (les bouteilles, les pots de verre, etc.)

Les ampoules comportent bien d’autres composants toxiques :

  • des gaz rares et/ou toxiques
  • des métaux divers (par exemple du tungstène)

Libérer ces composants dans nos poubelles nous expose et expose nos familles à des pollutions qui ne devraient pas se rencontrer en ville.

Ampoules et tubes fluorescents doivent être déposés dans les bacs spécialisés (étanches) qui sont obligatoirement présents dans tous les magasins qui vendent des ampoules ou des tubes lumineux. Rapportez l’ancien produit quand vous allez acheter le nouveau.

Déchets – Les encombrants

A ne pas oublier : les encombrants sont faciles à jeter ; la ville de Courbevoie les ramasse pour nous. Mais il y a une règle à suivre.

Inutile de les laisser dans un des locaux à poubelles (cela encombre ! et cela impose une charge de travail supplémentaire à notre gardienne).

Sortez-les sur la rue le mardi soir (pas un autre soir),
à partir de 20:00 (pas avant).

Tous les détails sur le site web de la mairie de Courbevoie : Collecte des encombrants.

Rappel : les déchets de travaux sont à la charge de l’entreprise qui a opéré ; elle facture une somme forfaitaire pour évacuer ces déchets, soyez sûrs qu’elle assure ce service qui ne relève pas des encombrants ménagers.

Déchets – Les déchets électriques DEEE

DEEE, l’abréviation assez horrible des déchets d’équipements électriques et électroniques. Il s’agit de tous nos achats modernes quand ils sont arrivés en fin de vie. Souvent lourds, apparemment indestructibles mais devenus inutiles, parfois encombrants, toujours composés de complexes assemblages d’électronique, de métal, de plastique, en proportions très diverses.

Ils ne peuvent pas être jetés dans les poubelles de la résidence. Mais…

Sont autorisés dans les déchetteries fixes ou mobiles les déchets d’équipements électriques et électroniques – DEEE – (téléviseurs, écrans d’ordinateur, gros électroménagers froids et hors froids, et petits appareils en mélange)

Déchets – Les déchetteries fixes et mobiles

Vos déchets les plus encombrants (ceux qui ne correspondent pas aux critères d’encombrants ménagers) peuvent utiliser les déchetteries mises à la disposition des résidents de Courbevoie :

Tél : 01 47 29 12 22

Tél : 01 40 80 74 26

Continuer la lecture de Déchets – Les déchetteries fixes et mobiles

Stationnement dans le parking – abus répétés

Nous constatons avec regret que de plus en plus de copropriétaires se voient prendre leurs places de parking attitrées par des personnes indélicates. Les places de parking étant privatives, ni la gardienne ni le conseil syndical ne peuvent intervenir pour faire déplacer ces véhicules.

Interdiction de stationnerEn revanche, plusieurs options s’offrent aux personnes concernées :

  • tenter de rencontrer la personne qui a pris la place. La communication est toujours la meilleure solution,
  • écrire au commissaire de police en indiquant les numéros des plaques du véhicule gênant, seule la police est habilitée à intervenir,
  • installer un bloc parking en U escamotable ou un poteau de parking rabattable, à la charge du propriétaire de la place de parking.

Par ailleurs, nous constatons également que de nombreuses personnes se garent en dehors des places de parking autorisées. Ces stationnements sauvages sont interdits pour des raisons de évidentes circulation et de sécurité dans le parking.

Merci de votre compréhension.

Bruits et travaux

Il arrive – heureusement pas très souvent, mais toujours trop souvent – que des travaux entrepris dans un appartement de notre résidence se traduisent par des bruits qui entraînent une gêne inconsidérée ou au delà du raisonnable.

D’un côté, il y a un règlement de copropriété qui s’applique à tous (copropriétaires comme locataires) et des arrêtés municipaux de la ville de Courbevoie (ou même préfectoraux) sur les bruits de voisinage.

De l’autre, il est souvent plus utile (ou plus efficace) de commencer par rencontrer les ouvriers qui ne sont pas forcément de mauvaise volonté ni au courant. Un sourire et une explication font souvent plus que d’attendre que les choses s’arrangent par elles-même. Mais après ce genre de conciliation (pas avant), il y a toujours la possibilité de se retourner vers la police municipale comme indiqué sur le site de la ville de Courbevoie.

Rappel : Les ouvriers sont sous la responsabilité du résident qui fait appel à eux. Non seulement, chacun doit expliquer les règles aux visiteurs, mais il doit aussi les faire respecter.

Volets bruyants

C’est sûr ; certains des volets de notre résidence sont lourds et parfois bruyants à manipuler. Raison de plus pour faire attention lorsqu’on les ferme. Plus particulièrement, claquer les volets en fin de soirée (ne parlons pas du milieu de la nuit) est une gêne pour tous dans une résidence où les bâtiments se font face. Si vos volets grincent (c’est facilement le cas), n’hésitez pas à mettre un peu de graisse ou à les fermer avant de partir de chez vous plutôt qu’à votre retour d’une longue soirée.

Rappel : s’il n’y a pas d’heure pour les nuisances sonores, le Règlement de Copropriété les interdit le soir, la nuit et le week-end ; chacun, propriétaire ou locataire, doit y mettre un peu du sien pour que nous vivions tous dans une résidence agréable.

Sécurité et Police Nationale

À la suite du signalement de la présence inopportune de certaines personnes étrangères à la résidence, la Police Nationale a été amenée à intervenir récemment dans nos bâtiments.

Rappelons que la sécurité est l’affaire de tous et que les forces de l’ordre peuvent intervenir dans notre résidence à la suite d’une plainte ou d’un signalement circonstancié.

Le numéro de téléphone à utiliser :

Police Nationale : 01 41 16 85 00.

Continuer la lecture de Sécurité et Police Nationale