AG vote, bandeau

Votons à l’Assemblée Générale

Rappel : l’AG de copropriété se tiendra exclusivement en vote par correspondance, la semaine prochaine. Votre bulletin de vote doit être parvenu dans la boîte à lettres du syndic au plus tard :

vendredi 4 décembre 2020.

Il ne reste donc essentiellement plus de temps pour envoyer votre bulletin par courrier. Nous vous recommandons de voter par courrier électronique dès maintenant.

Pour mémoire, si le nombre minimum de participants ne permettait pas de voter certaines résolutions, ou – pire – si le quorum n’étant pas atteint il fallait convoquer à nouveau, les conséquences néfastes pour nous tous seraient nombreuses et pourraient même être financières.

Votons !

3 réflexions sur « Votons à l’Assemblée Générale »

  1. Bonjour,
    je viens de prendre connaissance du PV de l’assemblée générale, et il y a quelque chose qui me laisse perplexe : si j’ai bien compris, à la fois la vente ET la mise en location de l’appartement de la gardienne, ont été rejetées. Dans ce cas, que va devenir cet appartement ?
    Par ailleurs, je ne comprends pas non plus le rejet de la possibilité de faire les AG en visio-conférence. Il est certain que le mode de cette AG, par correspondance, est le plus mauvais mode possible, puisqu’il n’est pas possible de faire ou d’entendre des argumentaires qui permettraient d’éclairer les décisions avant de voter.
    Sur ce, bonne et heureuse année à tous les membres du conseil syndical.

  2. Bonsoir,
    Votre lecture est la bonne et reflète bien les “curiosités” (relevées par plusieurs personnes) qui sortent de notre AG récente.

    Les copropriétaires ont décidé de passer d’une gardienne logée à un régisseur mais ont rejeté aussi bien la vente que la location de la loge de la gardienne (mais accepté les travaux d’améliorations). La loge conserve donc son statut, reste vide, et ne sera ni vendue, ni louée. Cela pourrait changer lors d’une prochaine AG, si les copropriétaires changent d’avis.

    Peut-être que l’importance de l’enjeu financier pour chacun des copropriétaires mènera certains à voter dans le futur.

    La possibilité de faire des AG en visio-conférence a sans doute (avis personnel qui n’engage que moi) fait l’objet d’un rejet à cause de l’absence de coût précis dans la résolution proposée au vote ou à cause de l’optimisme de certains (qui ont peut-être estimé la chose inutile en 2021), tout en pensant (à juste titre) qu’une AG avec présence physique est toujours meilleure.

    L’AG est souveraine. Mais elle peut aussi parfois changer d’avis.

  3. Bonjour,
    à lire plus en détail le compte-rendu, le nombre et la liste des opposants à chaque solution (vente, location), il me semble que le rejet global est un pb de “construction” des résolutions. En effet, manifestement une majorité des copropriétaires est favorable à la vente (32 749 Pour), plutôt qu’à la location (19 225 Pour), et la liste des propriétaires votant contre chaque résolution est sauf exceptions, différente (il serait intéressant de demander leur motivation aux rares qui ont voté contre les 2 résolutions).
    La vente a été rejetée, car la résolution nécessite une double majorité des voix (c-à-d. au moins 66 666/100 000), et avec 32 749, on en est loin. Si j’ai bien compris la loi, article 26.1, il aurait été possible de “revoter” si les Pour avaient représenté plus de la moitié des présents (32 749 = 75%, donc c’est bon), et plus d’1/3 des voix (32 749 < 33 333, donc c'est pas bon). Il manquait donc 584 cent-millièmes ! il aurait donc suffit qu'un seul copropriétaire (avec assez de millièmes) ayant voté Contre change de camp !!
    Je suis sûr que si l'AG avait été en présentiel, il aurait été possible d'en convaincre au moins un, ou deux afin d'éviter ce status-quo absurde.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.